A PHP Error was encountered

Severity: 8192

Message: Assigning the return value of new by reference is deprecated

Filename: database/DB.php

Line Number: 133

» Churros !

Churros !

Publié par Sabine Canneva le 09/05/2010

Quoi de plus célèbre à Grenade que le fameux chocolate y churros ? L'Espagne entière mange des Churros, et le monde entier aussi, mais Grenade garde pour elle l'image du « vrai churros ». Toutes sortes d'histoires circulent sur l'origine des churros. On apprend qu'il s'agit de la forme de la corne d'une race de mouton de la région, ou que se serait une pâtisserie qui aurait été lancée par une boulangerie et qui se serait répandue ensuite puisque la recette est on ne peut plus simple.

churros1.JPG

Le serveur de la churreria ne nous donne pas l'histoire du churros, mais nous donne sa théorie sur cette habitude grenadine: les espagnols dinent très tard, vers 23 heures au moins. Avant le diner est le moment d'attaquer les tapas ; à l'origine on posait une petite assiette sur le verre d'alcool et on a commencé à mettre des choses à grignoter dessus : du jambon, du fromage, et l'habitude s'est amplifiée. Avant donc d'attaquer l'alcool, les gens auraient pris l'habitude de manger des churros pour éviter de boire à jeun. Bon, bonne théorie, mais cela signifie que les espagnols mangeraient des Churros à 17 heures, des tapas avec un verre de vin ou de bière à 20h, avant de diner à 23heures ? Je crains que l'appétit à l'heure du diner soit un peu entamé ! L'histoire du « vrai » churros est donc à chercher au pays des mythes aux cotés de la « vraie » pizza  ou la « vraie » bière.

Même si les churros grenadins n'ont pas de raisons d'être meilleurs que les autres, ils ont quand même largement ma préférence sur ceux de nos foires. Contrairement à ce qu'on imagine, les Churros de Grenade sont salés. Et oui ! Il n'y a ni sucre dessus, ni sucre dedans. On les achète dans des churrerias, comme celle « de l'Alhambra » sur la place Bib-Rambla ouverte depuis 1933. On verse la pate en boudin dans une cuve d'huile et on fait tourner la pâte avec des longues baguettes jusqu'à faire un gros serpentin qui frétille en se colorant. Une fois que la couleur est entre le marron et le doré, on enlève ce serpentin de l'huile et on le découpe en grands morceaux pour être servis. L'intérêt de cette méthode c'est que les bouts desdits churros ne sont pas grillés, mais moelleux.

churros.JPG

Pour entamer la bête, il faut mettre la main à la pâte graisseuse au risque de se bruler, mais un churros refroidis vite ! En Espagne dans les restaurants et les bars, il y a toujours une boite de micros serviettes dans une matière qui n'est ni du plastique ni du papier. Elles ne servent pas vraiment à vous essuyer les mains, mais juste à faire croire que vous vous êtes essuyé les mains ; il serait trop dommage de ne pas garder cette bonne sensation de doigts gras.  Ensuite, les dents attaquent la fine croute dorée, lisse et brillante, et non cannelée de ce gros boudin avant d'atteindre de la pâte moelleuse comme de la brioche. On dirait de la pate à pain. Sur le coup, on hésite à savoir si c'est salé ou sucré, tellement habitués à avoir du sucre dessus comme dans les foires. Mais ici, on a choisi son camp : ils seront salés.

Le plus curieux finalement, c'est qu'ils sont servis avec du chocolat chaud épaissi à la maizena, donc sucré lui. Le chocolat épais bouillant enrobe le churros et redégouline ensuite dans la tasse. N'oublions pas que ce gouter de 17h se mange sur les places de Grenade, surtout l'été, sous 45° à l'ombre en moyenne.... J'ai un peu de mal à imaginer l'effet digestif de ce chocolat un peu lourd, de ces quelques calories graisseuses par cette chaleur, et surtout pourquoi tout le monde en mange !

Tags: http://www.regards-sur-ailleurs.fr/blog/tag.html, chichis, churros, Grenade, spécialités espagnoles

3 Commentaires

Alma Banjo

je voudrais avoir plus d,informations sur l’origines des churros… En serais-tu un peu plus a ce sujet?

une recettes de churros Espagne Merci

xyz

c’est tres bon les churros

Ajouter un Commentaire